Changement climatique : la société civile multiplie ses actions pour atténuer les effets

Les populations rurales sont particulièrement exposées aux impacts négatifs du changement climatique dans la mesure où l’agriculture est étroitement liée aux facteurs climatiques. Les impacts se manifestent par la raréfaction des ressources en eau, la perturbation du calendrier cultural, le retard de la pluie, la sécheresse. Les répercussions négatives du changement climatique sur l’agriculture constituent un enjeu majeur en termes de production agricole et de sécurité alimentaire.

Conscient de ces enjeux, l’association Fanasina s’est engagé à apporter des actions visant à améliorer leur résilience. Depuis quelques années, la raréfaction d’eau agricole se fait vraiment ressentir dans la commune rurale de Fieferana causant une diminution des superficies cultivables. La vulnérabilité socio-économique des paysans s’accentue dans le sens où le calendrier cultural est perturbé et la production rizicole diminue considérablement suite à l’assèchement des rizières. L’insécurité alimentaire surgit ainsi dans la localité du fait que la production devient insuffisante n’assurant pas l’autonomie alimentaire des ménages, « la période de soudure s’étend de plus de 6 mois » affirme le président de l’association.

A lire aussi : Protection de l’environnement, l’engagement des OSC rurales

La raison pour laquelle, Fanasina a initié une action de réhabilitation du canal mère d’irrigation des rizières en mobilisant les paysans usagers du canal à travers des travaux communautaires. Les objectifs de cette action visent améliorer l’accès en eau d’irrigation de 109 ha des rizières au sein de la commune, et par ricochet, augmenter la production rizicole, assurer la sécurité alimentaire des ménages tout en améliorant leur condition de vie.

Dans le cadre de cette initiative, Fanasina va collaborer avec plusieurs partenaires dont Fanainga, la Direction Régionale de l’Agriculture et de l’Elevage, la Commune rurale de Fieferana et les associations des usagers de l’eau. Une convention de partenariat est établie entre l’association et la DRAE afin de garantir que les travaux soient conformes aux normes techniques d’aménagement hydro-agricole.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

rijasolo

[Témoignage] « La société civile : de la découverte à l’admiration »

Qu’est ce que la « société civile » ? Comment s’organise-t-elle ? Qui a besoin de la « société civile » ? Telles sont les questions basiques que l’on

Partager l'article
Lire la suite »

Politique nationale pour l’égalité Homme-Femme : Les OSC sur le chantier

L’élaboration de la politique nationale pour l’égalité Femme-Homme (PNEFH) pour Madagascar est en marche. Sous le leadership du ministère de la population, de la protection

Partager l'article
Lire la suite »

Vitrana : Pour une meilleure mise en œuvre et suivi des ODD par les OSC

L’atelier pour l’opérationnalisation du cadre intégré de la société civile sur la mise en œuvre et le suivi des objectifs du développement durable s’est clôturé

Partager l'article
Lire la suite »

Forum génération égalité : des initiatives réalistes et adaptées au pays

Sous le haut patronage de Madame Mialy Rajoelina, Première Dame de Madagascar, l’événement satellite du forum génération égalité à Madagascar se tiendra à l’Institut français

Partager l'article
Lire la suite »