Historique

2019-2022

FANAINGA - Appui à la Société Civile Malagasy

Mi-2019, pour marquer l’évolution du programme multi-bailleur et consolider les avancées lors du programme Dinika, et  en vue d’une meilleure appropriation par les Malgaches, le Fonds Commun devient FANAINGA.

FANAINGA : Littéralement un levier, Fanainga ambitionne d’insuffler à la société civile malgache un nouvel élan, pour prendre en main l’avenir du pays.
FANAINGA : une approche repensée, mettant l’accompagnement de l’OSC au coeur de l’action. Les autres volets (renforcement de capacités, mise en réseau, financement, dialogue, … ) sont autant d’outils au service de cet accompagnement.

2017-2019

Le Fonds Commun Multi Bailleurs d’appui à la société civile malagasy

L’approche innovante du programme DINIKA a su répondre aux attentes et aux besoins des OSC d’une manière pertinente, flexible et porteuse en termes de promotion du changement institutionnel, comme le regain d’intérêt de nombreuses OSC à se
positionner comme acteur de gouvernance, à s’impliquer dans les politiques publiques ou dans le plaidoyer sur des enjeux majeurs (comme les processus budgétaires, les ressources naturelles, les droits humains, …)

Inspirés par le succès du programme Dinika porté par l4union Européenne, d’autres bailleurs souhaitent se joindre à l’aventure : le Gouvernement Princier de Monaco, la Coopération Allemande et l’Ambassade de France. Le Programme DINIKA aide alors à concevoir et à lancer un mécanisme multi bailleurs. Ainsi naît le Fonds Commun Multi Bailleurs, avec pour finalité affichée la création d’un dispositif indépendant d’appui à la société civile, qui serait piloté par la société civile elle-même.

Une phase pilote, mise en oeuvre par DINIKA, met le programme sur les rails. A partir de la seconde moitié de 2017, la mise en oeuvre est confiée à la GIZ, jusqu’en 2022.

2013-2017

Le Programme DINIKA

En 2013, constatant la place que la société civile occupe déjà de fait dans le paysage malgache, l’Union Européenne lance le programme DINIKA, un programme innovant d’appui à la société civile, avec une approche mettant en avant 3 priorités:

  • Renforcer les efforts visant à promouvoir un environnement propice pour les OSC 
  • Encourager une participation constructive et structurée des OSC aux politiques intérieures du pays 
  • Accroître la capacité des OSC locales à exercer plus efficacement leur rôle d’acteurs indépendants du développement

Prenant en compte la diversité de la société civile à Madagascar, le programme DINIKA s’est attaché à s’adapter au contexte de crise, permettant à la société civile, à travers un dispositif d’accompagnement et d’appui aux initiatives endogènes, de reprendre sa place d’acteur du développement. La démarche s’est focalisée sur l’accompagnement des OSC dans leur propre processus de développement institutionnel et d’action sociétale.

Les principaux résultats :

  • 670 formations ont été dispensées, à plus de 500 OSC 
  • 176 initiatives endogènes, mises en œuvre par 156 OSC formelles et informelles, dans différents domaines d’intervention et plusieurs régions du pays, ont été financées, pour un montant total de plus de 12 milliards MGA