Analanjirofo : améliorer l’apiculture pour plus de rentabilité économique

La région Analanjirofo est une zone agricole.  Le climat chaud et humide de cette partie Est de Madagascar favorise en effet presque la prolifération de toutes les activités agricoles. Elle constitue ainsi un terrain favorable pour exercer des activités comme l’apiculture.

Récolte apicole à Fenerive-Est

En comparaison aux autres filières agro-écologique existantes, l’apiculture est considérée comme transversale. Elle représente par ailleurs une part très importante dans le domaine environnemental, économique et socio-culturel. La diversité des plantes mellifères favorise indéniablement l’accès aux opportunités commerciales et économiques liées à cette filière. Malheureusement, comme toute activité rurale, elle rencontre également divers problèmes et manque de valorisation par rapport aux autres secteurs.

Sur le point de vue technique, forts de leurs habitudes, les apiculteurs de cette région ne pratiquent que l’élevage traditionnel et artisanal. Les exploitations et la production de miel restent ainsi insuffisantes pour satisfaire une demande sur le marché qui ne cesse de s’accroitre. De plus, la qualité varie d’un producteur à un autre et ne suit pas forcément les normes et les attentes des consommateurs qui sont de plus en plus exigeants. Un recensement effectué dans les districts de Vavatenina et Fenerive-Est a permis pourtant de constater l’étendue de cette activité et les opportunités qu’elle pourrait représenter pour la région Analanjirofo. Elle peut en effet générer un revenu supplémentaire pour les agriculteurs en plus du girofle et de l’exportation de vanille.

Après sensibilisation et mobilisation des agriculteurs, un groupe de techniciens apicoles a ainsi décidé de prendre cette situation en main. C’est ainsi que la coopérative MITSINJO AVO voit le jour, en avril 2018. Elle n’a qu’une vision, celle de mieux valoriser la filière apicole pour en faire un des piliers du développement rural dans cette partie de la grande Ile.

Ainsi, la coopérative vise en premier lieu à soutenir les apiculteurs locaux. MITSINJO AVO a mis en place un site apicole moderne, qui sert de modèle pour les apiculteurs qui souhaitent améliorer la qualité de leur produit. Un des objectifs de cette action est également de faciliter le partage des compétences entre les apiculteurs et les techniciens. Le second objectif est d’inciter les apiculteurs à pratiquer le système d’élevage moderne, et de les aider à l’implantation d’autres sites selon le modèle.

Au cours de l’année 2020, 20 apiculteurs ont ainsi pu suivre les formations sur les techniques d’élevage modernes dont 10 sont originaire de Vavatenina (Ankilolo) et 10 de Fénérive-Est (Rantolava). FANAINGA a appuyé la mise en œuvre de cette initiative. Outre l’appui financier donc, la Coopérative a aussi pu acquérir du matériel apicole, pour lui permettre de mieux accompagner ces agriculteurs.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Leçons apprises du Covid-19 : la gestion de l’eau et de l’hygiène.

Avec la pandémie de COVID-19, le monde entier s’est retrouvé face à une situation inédite où les gestes les plus basiques du quotidien devenaient tout

Partager l'article
Lire la suite »

Réapprendre le changement. Le cas de Fy Ankinana dans le Vakinankaratra

Jusqu’à 2020, l’association Fy Ankinana s’adonnait à l’électrification rurale. Dans les localités rurales et reculées, l’association mettait à la disposition des ménages, des kits solaires.

Partager l'article
Lire la suite »

Accès à l’eau et à l’hygiène : les femme à la tête du changement communautaire

Dans la commune rurale de Miary, Tuléar II, la diarrhée chronique qui touchait les enfants a été éradiquée depuis qu’un groupe de femmes a pris

Partager l'article
Lire la suite »

Appui aux connaissances sur la régularisation des naissances par le biais du numérique.

Le district d’Antsiranana II dispose désormais d’une base de données démographique concernant des enfants sans actes de naissance. Des enquêteurs formés à la collecte de

Partager l'article
Lire la suite »